Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/epigest/www/config/ecran_securite.php on line 337
Tout savoir sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)
Accueil - DOCUMENTATION - Autres publications

Tout savoir sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

Publié le mercredi 25 octobre 2006.


Historique de la démarche GPEC dans les hôpitaux

- Dans l’entreprise, les années 1980 : démarche « quantitative »
- Dans le secteur public : circulaire Rocard 1989 : Démarche métiers / outils et référentiels
- Dans le secteur hospitalier :
- 1991 : la nomenclature des emplois-types
- 1997 : les contrats d’objectifs et moyens
- 1998 : le guide méthodologique GPEC
- 1999 : les référentiels ANAES
- 2002 : l’Observatoire National des Emplois et des Métiers hospitaliers
- 2002 : MNE RTT préconisations GPEC
- 2003 : Plan « Hôpital 2007 »
- 2005 : diffusion publique du Répertoire National des Métiers de la fonction publique hospitalière (RNM)

Les enjeux : un contexte hospitalier en forte transformation

- 2006 : Etude prospective des métiers de demain dans la fonction publique hospitalière menée par le Ministère chargé de la Santé

- En une décennie, la recomposition du paysage hospitalier
- L’accélération du progrès technologique et ses conséquences sur l’organisation du travail
- Le renforcement des politiques de santé dans le domaine de la gestion des risques
- La démarche qualité
- La réduction du temps de travail
- Le développement du consumérisme et la judiciarisation
- Des contraintes économiques et budgétaires renforcées
- Le défi démographique : le papy boom (le personnel, les usagers)

Les réponses possibles à ces évolutions

Sur un plan quantitatif :
- au niveau national : ajuster la politique des quotas
- au niveau local : renforcer les outils d’analyse et de projection, de simulation RH, d’évaluation des besoins

Sur un plan qualitatif :
- Améliorer le développement de carrière des salariés
- Améliorer l’environnement et les conditions de travail
- Renforcer les démarches de gestion anticipée de l’emploi et des compétences

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)est un nouvel outil de la Gestion des Ressources Humaines (GRH)

Elle vise à mieux assurer :

- l’Anticipation des métiers et développement des compétences
- la Gestion des métiers et des compétences

selon 2 axes majeurs :

· Métiers / Compétences

- Prévisions par statuts et / ou catégories
- Gestion des effectifs au coup par coup

· Statut (grade /poste)

- Moyen et long terme
- Court terme

Compétence : de quoi parle-t-on ?

- La compétence : il s’agit de la maîtrise d’un savoir-faire opérationnel requis à la réalisation d’activités dans une situation déterminée, requérant des connaissances et des comportements (cognitifs, relationnels, physiques).
- Elle est inséparable de l’action et ne peut être appréhendée qu’au travers de l’activité et s’exprime en terme « d’être capable de ».
- Une compétence peut être transverse à plusieurs métiers ou spécifique à un métier donné
- La compétence est toujours mesurable et sujette à apprentissage

La compétence
- Elle ne se limite pas à l’expérience
- Elle ne se confond pas avec la performance
- Elle n’exprime pas le potentiel d’évolution
- Elle n’est pas le mérite
- Elle n’est pas la compétence juridique déterminée par le décret d’actes

Pourquoi un nouveau répertoire des métiers hospitaliers ?

·

- Les métiers ont évolué depuis 10 ans, certains sont émergents, d’autres en disparition
- Un contexte plus contraignant, donc plus propice à l’action
- De l’offre, en 1991, à la réponse à une demande des établissements en 2002
- Les salariés : les parcours individualisés
- La validation des acquis par l’expérience (VAE)
- Un pilotage de l’emploi plus qualitatif
- Un cadre de référence pour le public / le privé

A quoi peut servir le répertoire des métiers ?

- Pour la gestion collective des ressources humaines :
- Qualifier les besoins en effectifs et en formation
- Construire des formations par modules de compétences
- Communiquer sur l’emploi, en interne comme en externe
- Adapter l’organisation / les domaines de compétences

Pour la gestion individuelle des ressources humaines, cet outil est l’amorce pour :
- Évaluer et valoriser le professionnalisme, développer l’auto-évaluation dans le cadre du bilan de compétences
- Recruter en fonction des profils et des pré-requis
- Définir des parcours de reconversion et de mobilité
- Développer les pratiques de validation des acquis par l’expérience (VAE)

Anticiper, décider et agir…

Qui est concerné par le répertoire des métiers ?

- L’ensemble des établissements, quel que soit le secteur sanitaire et social (hôpitaux, maisons de retraite, établissements sociaux et médico-sociaux)
- Tous les métiers existants en France (métropole et DOM-TOM), hors les emplois médicaux
- L’ensemble des personnels affectés à ces structures

Des principes d’action pour bâtir le répertoire

- Un processus de travail intégrant les professionnels dans la production et la validation, dans une démarche progressive d’appropriation
- Une communication au sein des établissements sur le projet de développement des compétences et les enjeux concernant les différents acteurs.
- Des concepts (Domaine fonctionnel, famille professionnelle, métier, activité, compétence, …) clairs, opératoires et partagés pour structurer un recueil des informations
- L’intégration des données de gestion quantitatives et qualitatives directement dans des bases de données numérisées

Une structuration arborescente du répertoire

- Une organisation de la nomenclature « poupées russes » pour positionner les métiers par proximité de compétences et de développement professionnel
- Les 4 niveaux : domaine fonctionnel, famille professionnelle, sous-famille et métier
- Les spécificités du métier ne donne pas lieu à un niveau complémentaire
- Les familles de métiers
- La famille de métiers est un espace d’activités et de compétences regroupant des métiers permettant aux salariés une mobilité à long terme plus facilement dans cette famille que dans une autre
- Elle n’est pas la structure. Le poste de secrétaire du directeur informatique est dans la structure SI en terme de contribution, mais dans la famille administrative en terme de compétences et d’évolution professionnelle.
- Le métier correspond à un ensemble de postes dont le champ des activités et des compétences peuvent être regroupés dans un même domaine d’activité.

La nomenclature des métiers :

une arborescence à 4 niveaux :

- Domaine fonctionnel \ Famille de métiers \ Sous-famille de métiers \ Métiers
- exemple : Assistant de recherche clinique
et Technicien études cliniques
- Domaine fonctionnel : N°5 - Pilotage , gestion et aide à la décision
- Famille des métiers administratifs et d’accueil
- Sous famille des métiers de l’information médicale et du support à la recherche
-Métiers :
Assistant de recherche clinique
Technicien études cliniques
Technicien d’information médicale

Métier : de quoi parle-t-on ?

- Le métier : ensemble d’activités professionnelles, regroupant des postes pour lesquels il existe une identité ou une forte proximité de compétences, ce qui en permet l’étude et le traitement de façon globale et unique pour lesquels il existe une identité ou une forte proximité de compétences, ce qui en permet l’étude et le traitement de façon globale et unique.
- Les salariés pratiquant le même métier sont interchangeables dans un délai court, à niveau égal de compétences
- Il faut à minima un an pour passer d’un métier à un autre.
- Le métier est le référent pour définir les besoins de personnel et identifier les ressources de façon qualitative.
- Le métier n’est pas lié à la structure, l’organigramme d’un service, à l’inverse du poste
- Le métier n’est ni un diplôme, ni un statut, ni une catégorie professionnelle
- Le métier n’est pas une qualification, même si pour la plupart des métiers, la qualification est requise

Remarques sur les métiers :

Les spécificités de chaque métier ne forment pas un « étage supplémentaire », mais sont indiquées dans la fiche métier correspondante (exemple : spécificités de la cancérologie ou de la gérontologie dans l’emploi d’infirmière en soins généraux)
Un métier se situe uniquement dans une famille et une sous-famille professionnelle
Un salarié, à un moment donné, pratique un métier et un seul

Source : http://www.fonction-publique.gouv.fr/article482.html



Mentions légales - Nous contacter - SPIP-Epona sous licence GPL

EPI’GEST

le site des personnels non médicaux de recherche clinique et épidémiologique à l’hôpital